Vendez votre livre !

VENDEZ VOTRE LIVRE – En tant que presque diplômée d’école de commerce je commence à avoir un regard nouveau sur l’autoédition. Au début dans mon esprit c’était plus « on ne peut pas vivre ou se nourrir quand on est écrivain… on ne gagne pas assez ! ». Et si finalement un auteur était aussi un business man, qu’est-ce que ça donnerait ?

Mon livre est mon business, ma petite entreprise qui ne connait pas la crise !

Ecrire est une passion, personne ne vous l’enlèvera mais ne vous contentez pas de rentrer dans le moule de l’écrivain à la tasse de café, au fond d’un coffee shop, devant son ordinateur (ou sa feuille de papier blanc). STOP ! Vous êtes un artiste, ok c’est difficile de se faire connaître, plus difficile peut-être qu’un chanteur qu’on écoute de façon passive en appréciant la voix ou pas. Lire demande à nos lecteurs un effort, il faut donc les motiver, capter leur attention. Pour connaître le succès il faut cependant savoir ce qu’on entend par là. Chacun a sa définition propre : achèvement personnel, beaucoup d’argent, une grande renommée etc… Une fois que vous savez ce que vous voulez (pour ma part c’est être lue, avoir des retours et échanger), garder cet objectif en ligne de mire. Il peut évoluer puisque nous sommes des hommes et la personne que vous étiez hier et celle que vous êtes maintenant est différente.

Maintenant que vous avez votre objectif, votre motivation, que vous partez avec le moral d’un battant et non d’un battu, il faut considérer votre roman comme votre produit. Halalala la capitaliste, j’utilise des mots simples pour des choses qui demandent des nuances je vous l’accorde. Mais au moins vous avez l’idée. Donc vous devenez un commercial qui vend son propre produit.  Quelles sont les activités qui vont influencer directement votre succès comme auteur/commercial de votre livre (elle exagère rhooo) ?

1er arrêt: construire votre marque ! Comment et pour quelles raisons voulez-vous être connu ? Quel type d’auteur êtes-vous ? Quel genre de personne êtes-vous (votre caractère, vos ambitions, vos rêves, ce que vous aimez ou pas…) ? Attention les gens vous connaîtront grâce aux réseaux sociaux et votre site web, au contenu que vous postez donc toutes vos actions sur le web seront vues par vos futurs lecteurs et doivent donc être cohérentes avec la personne que vous êtes ou l’image que vous souhaitez montrer. Vous devez vous montrer authentique et garder la même ligne de conduite sans quoi votre public va se demander à quoi vous jouer et vous aurez perdu votre crédibilité. Ne perdez pas votre temps à vous disperser, prenez le à construire votre identité, vos messages et garder votre objectif en vue.

2ème arrêt : réseaux sociaux et site internet fait sur mesure pour vous. Le tout sur les réseaux sociaux, et c’est très difficile, c’est d’arrêter les personnes, de capter leur attention sans qu’elles se perdent dans une masse informe d’informations. Ecrivez un contenu intéressant, prenez part à des discussions, faites du teasing mais surtout ne dépensez pas plus de 20% de votre temps sur les réseaux sociaux. Ne vous faites pas oublier mais faites-vous désirer avec des photos, des publications régulières et en suivant un calendrier d’actions du type communication (un petit fichier excel avec le nom du réseau, la date de la publication et son contenu par exemple peut vous aider à gagner du temps par la suite). Il est dangereux pour un auteur d’écrire plus sur le sujet d’écrire, que d’écrire effectivement.

Par exemple :

Facebook : il est plus adapté de créer une page facebook d’auteur que d’utiliser votre compte perso (à vous de voir si vous voulez garder un jardin « secret » ou pas) et de mettre des posts régulièrement soit sur vos activités soit sur vos livres etc… toujours en ayant à l’idée que vous devez garder un « code » de conduite fidèle à vous-même. Vous pouvez aussi liker et vous mettre d’accord avec d’autres auteurs pour publier à tour de rôle du contenu sur leur page…

Pinterest : créer des boards avec des thématiques liées à vos livres avec les noms des personnages par exemple ou sur un endroit que vous avez imaginé etc… et partagez les sur les autres réseaux.

Internet recèle d’idées pour faire de la promotion sur tous les réseaux sociaux facebook, twitter, pinterest…

N’oubliez pas dans votre marathon communication/création de liens de vous adresser aux bloggeurs littéraires ! Ils vous donneront leur avis, chose précieuse quand on a eu peu de lecteurs et si ils vous aiment bien ils feront peut-être même de la pub sur leur site ! A vous de dénicher les blogs qui correspondent à votre projet d’écriture.

3ème arrêt : le calendrier. Votre livre, votre produit, votre projet doit être géré de A à Z et personne ne sera derrière vous pour le faire. Une fois la grande machine lancée il faut que vous soyez organisé. Savoir à quelle date vous publierez quelle information (date de la prochaine sortie d’un nouveau livre, une participation à un salon etc…), ou quelle partie de votre livre, quelle photo etc… établissez un calendrier clair où vous répertoriez toutes vos tâches, y compris votre travail quotidien d’écriture. Je suis une inconditionnelle des calendriers et des listes, peut-être un peu trop mais c’est dans la structure qu’on trouve sa liberté. Si vous savez que vous êtes dans le timing, vous ne passerez pas votre temps à tout vérifier, et à stresser.

4ème arrêt : Entourez-vous de personnes qui ont le même but et la même définition du succès que ce soit des relecteurs qui vous soutiendront et travailleront main dans la main avec vous, que ce soit un graphiste pour réaliser votre couverture, un illustrateur ou vos « amis » écrivains, vous devez absolument rencontrer des gens et obtenir leur avis. Déplacez-vous dans des salons, envoyez des mails aux auteurs que vous aimez pour savoir comment ils en sont arrivés là et inspirez-vous de leur réussite.

En espérant vous avoir aidé 😉

Recent Posts

Leave a Comment